1. Accueil
  2. News
  3. Allaitement en public : ces agressions qui vont trop loin

Allaitement en public : ces agressions qui vont trop loin

L’allaitement en public n’est pas considéré par la loi comme de l’exhibitionnisme. Pourtant, ce geste naturel continue de choquer certaines personnes, qui en deviennent même violentes. Et c’est ce qui est arrivé à Maÿlis, une jeune maman qui s’est fait agressée dans la rue, pour avoir allaité son bébé en public.

Une jeune maman agressée dans la rue pour avoir allaité son bébé

Lorsque des célébrités comme Emily Ratajkowski publie une photo sur son compte Instagram en train d’allaiter son enfant, la star ne récolte pas moins de deux millions de likes. Mais quand il s’agit d’allaiter son enfant en public, les réactions peuvent être bien plus virulentes.

Maÿlis raconte son expérience traumatisante alors qu’elle nourrissait son bébé de six mois. C’est à Bordeaux que se sont déroulés les faits. La jeune maman devait récupérer un colis dans un point relais. Et dans la file d’attente, son fils Nino commence à pleurer, parce qu’il a faim. Elle essaye de le faire patienter pendant une dizaine de minutes, mais rien n’y fait. Elle décide alors de l’allaiter, en prenant soin de dissimuler sa poitrine, à l’aide de vêtements qu’elle porte, adaptés à l’allaitement. De plus, elle cache le tout avec sa veste, pour plus de discrétion.

Mais une femme lui hurle dessus en lui disant : « Vous n’avez pas honte ? Il y a un feu rouge, des voitures qui s’arrêtent, des enfants qui peuvent vous voir. Vous devez prévoir les repas de votre fils, vous auriez dû faire ça chez vous. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait comme ça en public, c’est n’importe quoi. »

Maÿlis giflé « en pleine poire »

Puis, cette dame finit par gifler Maÿlis alors qu’elle avait son bébé dans les bras !  Très choquée par la scène, Maÿlis, que personne n’a défendue, prend ses affaires et repart en pleurant. Depuis cette agression, elle n’a plus eu de montée de lait, et son bébé a eu la nuque bloquée. Elle a alors décidé de porter plainte, et le policier qui l’a reçue lui a demandé à quel pourcentage sa poitrine était apparente. 

Le monsieur (…) m’a quand même demandée à quel pourcentage précisément on voyait ma poitrine. J’ai dit zéro, car j’avais un tee-shirt adapté, et une veste qui cachait (…) Il m’a gentiment fait comprendre que c’était aussi de ma faute, que je l’avais un peu cherché. Je pense que l’allaitement pose encore problème aujourd’hui car la femme est tellement sexualisée de nos jours.

View this post on Instagram

A post shared by Doctissimo (@doctissimo)

Quand l’allaitement pose problème

Depuis, la jeune maman a reçu beaucoup de soutien sur la toile, et d’autres femmes ont témoigné des problèmes qu’elles ont rencontrés en allaitant. C’est par exemple le cas d’Alice, qui raconte que l’allaitement est sexualisé et qu’elle recevait des remarques sur l’aspect de sa poitrine :

J’ai allaité mes deux enfants en public alors que je suis très pudique. Ce qui me gêne, c’est de montrer mon corps dénudé et a fortiori mes seins. Donc j’allaitais en public, mais en étant discrète et en me mettant surtout au calme pour que mon fils, puis ma fille, puissent manger en paix. Le regard réprobateur de mes congénères sur le fait que j’allaitais en public ne m’a jamais atteinte ou poussée à ne plus le faire. En revanche, les remarques du genre “Ah, mais en fait, tu as de beaux seins”, venues autant de femmes que d’hommes, m’ont toujours dérangée. Comme si cela sexualisait l’allaitement.

Solène raconte également qu’elle a reçu de nombreuses critiques pendant son allaitement de ses enfants jugés trop vieux.

J’ai allaité mes enfants dans les lieux publics sans problème, mais dès lors que qu’ils sont devenus “trop vieux”, je me suis mise à recevoir des tonnes de remarques ! C’est l’unique raison qui m’a alors poussée à ne plus les allaiter qu’à la maison.

Caroline Chautems, chercheuse en anthropologie a constaté que les femmes sont « soumises à des injonctions contradictoires ». En effet, l’allaitement est de nouveau encouragé et valorisé, notamment par l’OMS, mais d’un autre côté, le sein est considéré comme ayant une fonction sexuelle et non physiologique.

LES 3 ARTICLES LES PLUS LUS

LES 3 derniers épisodes