1. Accueil
  2. News
  3. Comment gérer la douleur le jour de l’accouchement ?

Comment gérer la douleur le jour de l’accouchement ?

La douleur liée à l’accouchement est quelque chose de personnelle qui varie en fonction des femmes. Certaines se plaignent de douleurs intenses, et pour d’autres cela n’est pas si terrible.

Pourquoi la sensation de douleur varie-t-elle selon les femmes ?

Le stress, la fatigue et la peur sont des facteurs qui vont aggraver la douleur. De manière générale, plus on se crispe, plus on a mal. Il s’agit alors de se détendre afin de faire baisser le niveau de douleur. Et pour se relaxer en pleine crise, il faut reprendre le contrôle de sa respiration. Respirer lentement permet de ralentir l’activité cérébrale et donc de diminuer la peur.

Certaines femmes ont même recours à l’hypnose pour accoucher sans douleur. Cette méthode se montre très efficace pour donner la vie dans une ambiance détendue, afin que ce moment magique soit vécu sereinement.

En France, le moyen le plus classique pour lutter contre la douleur est la péridurale. Mais il faut savoir qu’entre le moment où les premières contractions se font ressentir, et le moment où l’anesthésiste injecte le produit miraculeux, il se passe un certain temps.

Et durant tout ce temps, les contractions, qui deviennent de plus en plus rapprochées, sont douloureuses. Mais cette douleur n’est pas continue. Elle survient lorsque l’utérus se contracte afin d’ouvrir le col. Sans ces contractions, la future mère ne saurait pas que le travail a commencé. Entre les contractions, la douleur disparaît et vous pouvez vous reposer.

Se détendre pour un accouchement moins douloureux

Puis vient le moment final, celui d’expulser le bébé. Encore une fois, la douleur varie en fonction des femmes. Elle est due à l’étirement du périnée et de la vulve. Cette phase ne dure pas longtemps et peut être indolore chez certaines femmes. Des mamans ont même déjà rapporté une sensation de fleur qui s’ouvre.

La nature fait bien les choses, puisque pendant toute la durée de l’accouchement, le corps sécrète des beta-endorphines. Il s’agit d’hormones qui atténuent la douleur. En revanche, la peur, la fatigue et le stress empêchent ces hormones de bien fonctionner. D’où l’importance d’être le plus détendu possible pendant l’accouchement.

Ainsi, le meilleur moyen de ne pas trop souffrir le jour de l’accouchement, est de ne pas l’appréhender. Il existe des préparations avec des professionnels qui permettent de se préparer à l’accouchement. La préparation offre également l’avantage de créer des liens avec le bébé avant sa naissance.

LES 3 ARTICLES LES PLUS LUS

LES 3 derniers épisodes